Nouvelles

Du mépris pour les éducatrices

15 Février 2019

Monsieur Legault, des excuses SVP !!!

L’AGPQ dénonce les propos condescendants et irrespectueux du premier ministre, François Legault, concernant les éducatrices en service de garde.

Des propos indignes d’un premier ministre

L’Association des garderies privées du Québec (AGPQ) dénonce les paroles insultantes et méprisantes du premier ministre, François Legault, prononcées à l’égard des éducatrices du Québec.

L’AGPQ ajoute que rien ne justifie les propos du premier ministre et qu’il doit des excuses à toutes les éducatrices qui travaillent avec dévouement et professionnalisme, jour après jour, beau temps, mauvais temps, dans notre formidable réseau de services de garde.

"Vous avez le choix entre une garderie avec deux tiers d'employés qui sont des techniciens de garde ou une maternelle 4 ans, des enseignants avec toute l'équipe de spécialistes de l'école primaire" dit François Legault.

L'AGPQ rappelle au premier ministre que les techniciennes en services de garde suivent une formation collégiale de 3 ans en éducation à la petite enfance. Elles ne méritent aucunement son discours condescendant !

Quant à "toute l'équipe de spécialistes de l'école primaire", l'AGPQ demande, encore une fois, au gouvernement de donner accès au réseau des services de garde à ces mêmes ressources spécialisées.

À nos éducatrices, nous vous aimons et nous vous apprécions!

À toutes les intervenantes en services de garde au Québec, l’AGPQ vous saluent et réitèrent qu’elle et chacun de ses membres vous respecte et reconnaît votre contribution sans égal à la qualité des services prodigués à tous les enfants du Québec. 

De plus, l’AGPQ trouve désolant l’obsession du premier ministre à développer des maternelles 4 ans dans les écoles alors qu’il peut mettre en valeur un réseau qui existe déjà et qui fait ses preuves année après année.

Voici l’article publié ce matin dans le Journal de Montréal :

https://www.journaldemontreal.com/2019/02/14/maternelle-4-ans-un-projet-de-loi-pour-sauver-le-siege-de-legault-dit-marwah-rizqy


  Retour